Traitement unique des stéroïdes contre la rupture prématurée des membranes

Question Les corticostéroïdes administrés une fois par semaine aux femmes présentant une rupture prématurée prématurée des membranes entraînent-ils de meilleurs résultats néonatals qu’un seul traitement? avec des membranes intactes (PPROM). Ce rapport est une analyse secondaire planifiée de 161 femmes avec PPROM et la gestation entre 24 et 32 ​​6/7 semaines de gestation inscrits dans un essai contrôlé randomisé de cours simples versus hebdomadaires de corticostéroïdes. Un cours de corticostéroïde était deux doses de 12 mg de bétaméthasone par voie intramusculaire à 24 heures d’intervalle. Toutes les femmes atteintes de PPROM ont reçu des antibiotiques, généralement de la pénicilline et un macrolide. Il n’y avait pas de différence dans l’issue primaire de la morbidité néonatale composite (définie comme syndrome de détresse respiratoire sévère, dysplasie bronchopulmonaire, hémorragie intraventriculaire sévère, leucomalacie périventriculaire, entérocolite nécrosante, septicémie prouvée par culture et mort périnatale). La chorioamnionite était plus fréquente dans le groupe de traitement hebdomadaire (48% vs 32%). Il n’y avait aucune différence dans les taux d’endométrite ou de sepsis néonatale. Ligne de fond Un seul cours de corticostéroïdes prénataux est recommandé pour les femmes présentant une rupture prématurée prématurée des membranes. Les cours hebdomadaires n’améliorent pas les résultats néonataux et sont associés à un risque accru de chorioamnionite. Niveau de preuve 1b (voir www.infopoems.com/levels.html). Essais contrôlés randomisés individuels (avec intervalle de confiance étroit).