La plupart des patients luttent avec des appareils BP à domicile

Une étude italienne sur la surveillance de la tension artérielle à domicile montre que près de 90% des patients ayant reçu des moniteurs de poignet BP les utilisent mal et obtiennent des lectures inexactes.

Les chercheurs de l’Université de Padoue ont examiné 721 patients en train de mesurer eux-mêmes leur tension artérielle au niveau du poignet et du haut du bras, et en comparant ces résultats avec ceux pratiqués dans les cliniques de médecins.

Ils ont constaté que la plupart des patients (86%) enregistraient fréquemment des valeurs de TA faussement élevées à la maison, par rapport aux valeurs enregistrées sous supervision d’un professionnel de la santé. C’était principalement parce que les patients ont oublié comment utiliser l’appareil correctement, malgré l’entraînement.

Seulement 14% des patients ont été jugés «bons mesureurs», avec l’incohérence entre les mesures de leurs bras et de leurs poignets à moins de 5mmHg de l’écart prévu dans les cliniques.

« La différence entre la différence de TA du bras et du bras obtenus dans les deux paramètres est probablement due à une erreur dans l’auto-évaluation de la maison malgré une formation appropriée », ont écrit les chercheurs dans la revue Hypertension.

Les patients étaient plus susceptibles de mal utiliser les moniteurs de BP de poignet comparés aux moniteurs de bras parce qu’ils ont oublié de tenir leur poignet devant leur coeur.

C’était «alarmant» parce que les appareils de poignet représentaient jusqu’à 50% du marché des appareils de mesure de la tension artérielle, la plupart des patients les utilisant sans formation, ajoutent les auteurs.

Le professeur australien de soins primaires, le professeur Mark Harris (photo), a reconnu que les moniteurs de poignet constituaient un problème particulier.

« Personnellement, je ne suis pas convaincu par les appareils de poignet. Je veux dire, ce sont toujours les appareils du bras que nous utilisons dans la clinique », a déclaré le professeur Harris de l’Université de NSW.